Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Aller en bas

default Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  ROUANET le 2012-10-15, 08:47


Naissance et Histoire magique du Chemins de Fer Touristique du Tarn


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

C'est notre BB !
Son site officiel : Le chemin de Touristique du Tarn

@ : Gare C.F.T.T., Place de la République, 81500 Saint-Lieux-lès-Lavaur (France)

Crochat 02Balad2Balad2Balad2

jb@+
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Petite cartographie du réseau CFTT

Message  Fabrice le 2012-11-19, 23:30

Carte CFTT : Pour ne pas être désorienté !



Détail de la gare de Saint Lieux les Lavaur, son dépôt et son Musée, de la gare des Martels, et son Parc Floral.



Dernière édition par Fabrice le 2015-09-16, 22:44, édité 3 fois

Fabrice
Expéditor
Expéditor

Masculin
Nombre de messages : 2270
Age : 55
Localisation : Bayonne
Date d'inscription : 29/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

default Table des matières

Message  ROUANET le 2012-11-25, 11:34

INDEX :
1974L'idée germe entre copainsLes Crochâts du Salin du MidiPremiers rails
1975La voie progresse vers le ViaducRetape du Berlier CrochâtInauguration le 7 juillet 1975Le Tracteur Champagne
1976L'année commence bien
1977Le Tracteur Hartz
1978Les saisons s'engrènent
1979/80RVB entre la gare et le viaduc
1981RVB Viaduc - Évitement GiroussensLe Tracteur RustonOn construit et on s'équipe
1982Projet d'hiverConstruction de notre premier dépôt atelierLe train de l'Assemblée GénéraleLa voie progresse vers Lascazes...
Terminus Lascazes !Ramassage des vieux railsLa Saison TouristiqueVoyage à Artouste
Construction du Dépôt Atelier
1983Fin de la construction du dépôt AtelierL'Exercice SécuritéLes Crochat de Sigean
1984De l'outillage lourdMise à niveau de l'assainissementUn dépôt qui se fait beauLa plateforme progresse vers les Martels
La belle peinture verte du RustonLa belle peinture verte du CrochatLa construction des baladeuses
1985La vapeur aux CFTT10 ans déjàNouveaux travaux des voies en gare l'étéNouveaux travaux des voies en gare l'hiver
La voie progresse vers les MartelsLa draisine PrototypeLa Saison Touristique 
1986Tranchée de la conduite de la grue à eauLa dépose des voies en GareLe nouveau faisceau de la GareLa saison touristique
1987On continue les gros travaux en gareUn tracto en voie de 50Une nouvelle vapeur : La decauville N°3 La plateforme progresse vers les Martels
1988L'agrandissement du dépôt atelierLa plateforme arrive aux MartelsModernisation des Voies du DépôtLa Saison Touristique
1989La voie arrive enfin aux MartelsLe PN des martelsL'évitement des Martels
199520 ans - Le bilan
2008Travaux d'IntersaisonDes bogies de 50 neufsNouvelle Livrée pour le Crochât N°9Panne hydraulique sur le Schöma
Rénovation de la rame des mineursLe Locotracteur Renault MO Rénovation du locotracteur Billard N°196Le Bilan
2009Travaux d'IntersaisonTravaux et CopainsLe locotracteur Billard N°196 rouleAménagements dans les Gares et le Dépôt
Construction de notre CIFLa Saison touristiqueTravaux d'Intersaison
2010Notre CIF Phase ILe locotracteur Billard N°196 est terminé.35ème anniversaireLa Fête du Train
Travaux d'IntersaisonLe Bilan
2011Travaux en gareLe petit CanariSous la halle de notre CIFTravaux d'Intersaison
Le Bilan
2012Reconstruction de la voie du DépôtEmbranchement de notre futur CIFRestaurations & RéparationsLe Bilan
2013Les deux projets d'ExtensionsTravaux d'Extension vers La MasquièreTravaux d'IntersaisonEdition Spéciale
DébroussaillageLa voie PortableLe Wagon Clayton "Classe D"La restauration du Wagon Clayton "Classe D"
Travaux d'IntersaisonLa Saison TouristiqueSilence, On Tourne !Travaux d'infrastructure
Restaurations & RéparationsLe Bilan
2014La 39eme saison commence. La locomotive Decauville n°288 « Récopé »Le TVT, il y a si longtemps.Rafraichissement Général
Travaux d’infrastructureLa Saison TouristiqueSeconde Phase des travaux de notre CIFConstruction des murs de notre CIF
Visite virtuelle de notre CIFRestaurations & RéparationsL'intersaisonLe Bilan
201540 ans d’existence du CFTTLe wagon couvert PershingLe wagon Decauville type L K3Le Tracteur Whitcomb class 5D M25A
Travaux d'IntersaisonRallongement du quai de LascazesUn début de saison tonitruant !Joies et malheurs de l'exploitation
Le ravitaillement en charbonLes Travaux d'entretienLe couvert Decauville K3 est terminé29 Juin 2015 : Commémoration officielle des 40 ans
La Fête du TrainLe Bilan
2016La fin des Billets cartons - entre autres chosesReprise de la saison 2016 vue du ciel !Le Crochat de 1918 !
Le bilan 2016Le Nouveau Pont Transbordeur
La fete du train 2016 et les trains speciaux
Saison 2016 activités hors exploitationNovembre 2016 : RVB complet des aiguilles de la voie principale et du depot2016 : Dernier chantier sur les aiguilles du dépôt
20172017 : Reprise des chantiers, l'aventure continueFevrier 2017 : Livraison du ballastChangement des aiguilles du dépôtPose de la voie sur ses nouvelles traverses
Ballastage, bourrage et finitionsBallastage des aiguilles du dépôt et du pont roulant2017 : Le pont du CFTT2017 : Voie libre pour le CFTT
25 juin : Saison 2017, c'est parti !La restauration du couvert TPTTravaux courants en forêt et sur la voieAu musée aussi on s'active
Travaux en GareExploitation 2017 et Nouvelles du ViaducTravaux de voie aux Martels
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1974 : L'idée germe entre copains

Message  ROUANET le 2012-12-02, 08:44

Bonjour,

Puisque des images du TVT sont venues sur le forum voici l'histoire du CFTT en ces quelques lignes et images que je vous propose étant un des pionniers fondateurs.

Voici donc le début de l'épopée du CFTT en 1974 par ces images ou récits inédits.

Bon en gros on était(est) des amis de chemins de fer de Toulouse (plusieurs assocs réunies).
On se réunissait une fois par mois autour d'une soirée diapos ou super 8 ou encore lecture ferroviaire à la tour d'argent ou se trouve la direction régionale SNCF avec qui on avait de très bons termes.
On faisant deux ou trois fois par an une sortie ferroviaire ou il y avait encore des choses à voir.

Puis en début de 1974, un ami de Parisot (Tarn), nous indique que la plateforme des ex. TVT en voie de 60  existe toujours  
-> voir ces sites pour l'histoire  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chemins de traverses/Tramway_Vapeur_Tarn

CFTT/Histo-Acova

L'idée...

Effectivement toujours en possession du département et encore d'ailleurs, ceci nous mettant la puce à l'oreille, une idée a germée de construire un chemin de fer touristique.
D'autres déjà existaient un peu partout mais en faible nombre, mais depuis longtemps.
On avait envie de créer quelque chose car le Sud-Ouest était pauvre en ce domaine ou tous les terrains avaient été vendus.
De plus coté matériel rien à se mettre sous la dent  , certes il existait en région Parisienne et ailleurs, des entreprises qui vendaient du matériel de voie étroite mais à un prix hors du commun  scratch .
Déjà, on avait émis entre nous quelques idées sur quelque chose de pas trop gros dans le domaine du possible, entre temps au mois de Février un ami  fidèle mordu  habitant a Montpellier nous signale la fin de l'exploitation ferroviaire des Salins du Midi.

Le matériel...

C'était une grosse affaire répandue dans le golfe du Lion  , des nouvelles machines routières  pour la récolte du sel à grande échelle mettant la fin aux paludiers étaient apparues, rentabilité oblige.
Après divers courriers on obtient de la direction une visite auprès des responsables des salins de Leucate.
Arrivés sur place dans l’immense étendue balayée par la tramontane que ne fut pas notre étonnement...
Ce fut certainement le déclic en voyant tout le matériel disponible :

  • Rails
  • Aiguillages
  • Tracteurs
  • Pièces détachées
  • etc. etc.

En bon état général car le sel ne fait pas de cadeau en principe, tout le matériel était révisé et parfois abrité dans les ateliers mécaniques et électriques.
Il y avait aussi des kilomètres de bandes transporteuses et un banc d’essai  pour les tracteurs Crochat.

Tout cela au prix de la ferraille de l'époque [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] scratch [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Donc, on décida sans attendre de faire des réservations afin que tout ne parte pas à la casse, mais fallait faire vite.
Pressés par le temps pour trouver les fonds nécessaires auprès des membres sponsors en lançant des souscriptions, on décida en petit nombre de mettre personnellement la main à la poche ce qui finalement fera une bonne cagnotte pour le début , ouff !!

C'était gagné, coté matériel  on avait versé des arrhes sur de la voie de 50 cms et de la est parti notre écartement.
On commençait a rêver et de divaguer [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]   pour voir ces tracteurs Diesel électriques de type CC (le top) de 1918  tirer des trains de voyageurs.
Nos esprits retrouvés, c'était pas simple coté département Tarn et lourdes formalités.

Naissance de l'ACOVA...

Rien de rien n’était fait  pour notre projet et comment cela allait se passer auprès du département et surtout des communes de St-Lieux et Giroussens ou le train passerait  et cela nous travaillait l’esprit on faisait bruler des cierges !!

C'était  en 1974 et c'était rural, et nous des citadins de Toulouse  de diverses professions liberales, la barrière ville campagne existait encore.
Enfin après divers courriers, une entrevue  avec les communes et leur conseil municipal ainsi que quelques curieux est envisagée pour présenter notre projet.

On avait la gorge nouée, ils vont nous prendre pour des fous, construire un chemin de fer touristique  fermé depuis 40 ans !!
De plus, on l'a su plus tard, les communes étaient opposées politiquement, si une disait oui [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] et l’autre non [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].
C’était foutu le viaduc est le partage des communes. Ca avait du faire réfléchir dans certaines propriétés  du coin , plusieurs démarches auprès de la préfecture et autres organismes d'état furent nécessaires cote paperasse.
De plus l'assoc était pas encore née et était en cours de création.
Il a fallu se démener dans tous les domaines : je compte pas le nombre de réunions et entrevues à Albi.
Coté politique on connaissait personne du coin habitant en Haute-Garonne et il a fallu plusieurs rencontres et rendez-vous pour se familiariser avec des hauts personnages d’état qui dans un sens étaient favorables à notre projet.


Enfin après plusieurs mois de travail acharné, des courriers encourageants arrivent au siège de l'assoc qui entre temps était passée au J.O.
Enfin c'est officiel le CFTT ACOVA était né !
Les autorisations et publications nécessaires a tous travaux sont données après multiples parafes , mairie ,équipement, communes etc.  comme vous vous en doutez ..
Nous sommes en fin 1974 un an presque pour obtenir le sésame.

Premiers travaux...

Il fallait finaliser l’achat des rails et un petit tracteur en premier, ce qui fut fait en attendant les fêtes de fin d'année.

Début 1975 on avait les clefs de la gare !

Quelques finances étaient rentrées en caisse permettant d'amener l’électricité en triphasé et l’eau pour pouvoir commencer les travaux préliminaires comme la clôture.
Là aussi, grâce à un élan de générosité  de notre premier président, ce sont les barrières roulantes et portails provenant de la ligne de Foix à St. Girons qu’il possédait dans son jardin de PN qu’il avait acheté il y a quelques années, qui sont installées.

Voila pour le moment que quelques lignes de notre histoire : Il y en a bien d’autres au fil du temps et anecdotes diverses.

Place aux images maintenant :

On retrouve la gare de Saint-Lieux-les-Lavaur dans l'etat en 1974 d'ou le quizz.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La gare de Saint-Lieux, coté halle avec le support pour jouer au basket.
Le terrain servait à l’école communale pour pratiquer du sport.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Encore elle vue depuis le PN actuel : le calme règne encore au village. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Puis en cheminant la plateforme on arrive au viaduc sur l'Agout qui dessert une ferme : pas encore de voie pour l'instant.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-28, 16:42, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1974 : Les Crochâts des Salins du Midi

Message  ROUANET le 2013-01-15, 10:06

Salins du Midi 1974 : Vue partielle des installations battues par le sel et le vent seul un Crochat du lot sera acheté :

Le 4 cylindres Berliet 1500 tours à démarrage électrique.

Dommage, il y avait un 5 cylindres Baudouin mais trop mangé par la rouille, les autres possèdent des moteurs Baudouin 2 et 3 cylindres 750 tours à démarrage à manivelle ou a air comprimé 30 bars.
Les autres que nous possédons à 2 cylindres proviennent de l'autre salin de Sigean ou ils étaient à l’intérieur et ont démarré après 15 ans d'inactivité pour certains.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le parc à rails en 7Kg enfin de celui la il y en avait a chaque salin, aiguillages 9Kg, triples et même croisement si on voulait.
Les rails étaient munis de planches boulonnées sous les traverses afin de pas s'enliser dans le sable.
De plus comme en modèle réduit une éclisse était fixée constamment au rail afin de gagner du temps au montage un seul boulon de chaque coté et roule ma poule  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].
Chaque récolte nécessitait la pose et dépose de la voie et le train venait au bord du salin.
Les berlines à sel, en bois et fond ouvrant, étaient chargées à la pelle.
Il y avait un nombre très important de personnel et il fallait faire vite : si orage c'etait foutu pour plusieurs jours.
Les trains étaient composés de 10 a 15 wagonnets pour aller au centre de traitement automatisé ou un système ouvrait le fond du wagon, et le train vide repartait.
D'après certains anciens, les trains roulaient très vite sur ces longs alignements a perte de vue et parfois il arrivait des déraillements même des trains se couchaient parfois.[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image][Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1974 premiers travaux de voie en gare :

La base est constituée de traverses sncf de récup coupées en deux et de rails de 9Kg en barre montes avec tirefonds.
Facile à écrire [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] mais c'était fatiguant scratch, Tirefonds a la clé svp et bruyant pour la coupe des traverses.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre vue des installations de la gare depuis on l'a refaite trois fois.
Quelques materiels de mines du coin étaient venus renforcer le parc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Arrivée du Liliput, moteur Bernard à essence :

  • Démarrage à manivelle 500cm
  • Embrayage à pied
  • Deux vitesses non synchronisées
  • Un inverseur
  • Une sabliere type entonnoir
  • Un frein à main

Voila, Voila [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gros chantier de prévu pose du PN1 en trois jours après autorisations municipale.
Il fallait rétablir la circulation routière, rails de 15Kg, refait déjà 3 fois depuis en rails de 30Kg.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

voila à suivre .....

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-28, 17:22, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1974 : Premiers rails

Message  ROUANET le 2013-01-19, 09:28

Les bons rapports avec la Mairie...

Début Janvier 1974, on est invité par la mairie a assister aux réunions du conseil municipal, si on le désire.
Ce fut une bonne chose pour communiquer et échanger des informations sur ce qui allait se faire dans tous les domaines.
En plus bien sûr de notre projet ou nous-mêmes, on avait plus de choses à faire que la commune, bien tranquille, bien loin des tracas administratifs de nos grandes villes.
La franchise étant de règle.
On savait que financièrement, vu la faible quantité d’âmes et donc du budget de la commune, que l'on ne serait pas aidés.
Mais matériellement ou physiquement, un coup de main était possible en cas de besoins.
Cette proposition,  nous a bien rendu service pour transporter du ballast ou chercher des traverses à Saint-Sulpice avec un tracteur et une remorque moderne.
On se le disputait souvent entre membres : la direction assistée était moins dure que celle de ma R 12  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .
Et seulement en appuyant sur une manette la benne se vidait, il fallait seulement refaire le plein de mazout.

La bonne volonté locale ...

On avait fait connaissance avec des gens du village dont certains patrons d'entreprises diverses dont une de transport bien équipée en camions^.
Si besoin, on les ferait travailler étant sur place...
Ce qui fut le cas mi-janvier, avec une remorque semi surbaissée ainsi que d'un J9 loué rempli d'outillage, pour revenir aux salins et chercher :

  • Des Crochats
  • Des rails en barres de 12 Kg
  • Des berlines a sel pour récupérer les châssis et construire les premières voitures
  • Des pièces mécaniques et électriques neuves parfois

Les salins avaient des voies mères de 6 ou 8 m en 12 Kg, sur traverses bois et petits tirefonds, le long des chemins d'accès aux salines  qu'ils ne démontaient pas.
C'est seulement pendant la récolte que les voies portables venaient s'y raccorder, puis étaient démontées pour aller plus loin.
Ces rails en bon état, car goudronnés contre le sel, nous faisait bien l'affaire ainsi que 600 Kg de tirefonds neufs qui n'allaient plus servir.
Le transporteur était ravi de sortir de la routine : C’était pas tous les jours qu’il portait des locomotives.

Entre temps l'équipement à l'epoque avait  fait un raport detaillé sur l'etat géneral du viaduc piece maitresse dans notre projet :
RAS, déclaré bon pour reprise annuelle de service seul les trottoirs sont vulnérables car en encorbellement dans le vide d’où la limitation à 2 mètres de large et interdit aux tracteurs.

La visite sera faite tous les ans à compter de ce jour: faut pas oublier après sa construction que l'Agout est arrivé au niveau du tablier lors de crues exeptionnelles.

Une nouvelle infrastructure parallèle ...

On revient donc à la pose du PN 1, dans la rue la voie était donc au centre comme nous actuellement puis continuait sur le chemin actuel devenu une route.
Il était donc pas possible de continuer la pose de la voie sur l'ancienne plateforme depuis goudronnée par accord municipal, bien avant notre arrivée pensant bien qu'aucun train ne passerait plus jamais dessus.
Elle desservait des champs de vigne et une ferme à l'entrée du viaduc. Il n'y circulait  que du matériel agricole.
Il fallait donc construire sur la gauche, une nouvelle plateforme parallèle à l'ancienne, gros chantier pour nous imprévu pour manque de savoir-faire et de moyens.
Après moultes visites des plans, et relevés de terrains au cadastre, on sortait de notre emprise de base en rentrant sur des parcelles privées du Maire qui était le plus gros terrien du village.
Après réunions, il a fallu négocier auprès du propriétaire.
Un accord qui fut  notarié pour construire notre plateforme sur ses terres, conscient de la chose et vu la surface de son terrain (ou se trouve maintenant la cité), il nous céda gracieusement et surtout gratuitement une bande de 3 mètres de large sur 700 mètres de long afin de reprendre l'ancienne plateforme dans la courbe avant le viaduc.
Grand merci, [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image], seuls les frais du notaire étaient à notre charge pour notre petite trésorerie.
C'était réglé mais la plateforme restait à construire, et c'est pas une mince affaire sur de la terre qui était cultivée (vignes).

Construire la voie avec les entreprises locales...

De plus, on avait pas le temps, ni la disponibilité, il fallait donc trouver une entreprise de TP et surtout le chiffrer  : grosse sueur !!
Ce qui fut rapidement fait grâce au bouche à oreilles, car le coin regorge de sablières, et donc, de matériel de TP.
Après contacts, des relevés de terrain et métrage furent nécessaires.
Le devis était correct et il nous avait fait une fleur de manière à lui faire de la pub sur le train, ce qui nous rapportait un peu.
Ce chantier était pour l'entreprise une babiole :
Le patron nous dis, pff !! un coup de bull, et de niveleuse et c'était fait pile poil pas de terre a déplacer.
Il fallait la répandre, la drainer et la tasser.
Seul le transport des engins était nécessaire : restait plus que le tout-venant et le concassé à apporter en 10/15 camions semi suivi de allers retours de rouleau compresseur vibreur.
Ce fut fait en deux semaines, mettant encore à contribution notre transporteur.
Un tgv pouvait y rouler presque !!
Il ne restait que la voie à poser, mais fallait patienter un peu pour que la plateforme se mette définitivement en place en séchant.
La facture fut réglée en deux ou trois fois sans frais : Ils avaient confiance en nous et notre projet leur plaisait dans l'ensemble vu notre présence quasi permanente par tous temps.

Suite des images ...

Traversée de la D38 qui mène à Lavaur, chantier en préparation.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chantier en cours en attendant la pose de la voie deja preparée en éléments à la gare.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Chantier en cours, il y avait du monde dont Monvoisin et son père, ainsi que la Sainte vierge pour bien veiller au chantier. [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Achat et montage du groupe éléctrogene : Moteur Bernard essence et Alternateur sur châssis à roulements des salins.
On avait fait l'acquisition d'une tirefonneuse thermique rendant d'immenses services surtout à nos pauvres muscles . [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retour en gare d'un train de travaux avec la premiere voiture et wagonnets, toute une époque.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

jb@+

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 07:54, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1975 : La voie progresse vers le Viaduc

Message  ROUANET le 2013-01-19, 09:37

Les rails progressent en direction de l'Agout et du viaduc .

Arrivée du premier lot de crochats avec une banderole de pub. Le travail ne manquait pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue générale de la voie en rails éléments de 7 kG sur la nouvelle plateforme dans l'herbe en accotement de l'ancienne.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Travaux de pose de voie avant et sur le viaduc, la aussi en 3 jours sous le soleil de Juin  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Gros chantier de pose de voie, avec des difficultés pour évacuer le trop plein de l'ex plateforme sur le viaduc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Premiers essais en ligne du nouveau materiel...

Moment important :
Essais en ligne de la premiere voiture à essieux freinée construite sur base de chassis de bennes a sel a essieux et roulements.
Ce sont meme des Anglais qui ont fait le premier voyage.

Le confort était rudimentaire on décida de monter sur les autres les caisses sur des silents-blocs pour diminuer leur tape-cul.

Plus tard, on montera une toiture avec de la pub peinte à la main par un artiste membre : 10 voitures (60 places) seront construites dans les mêmes conditions.
On possède toujours la première que l'on sort, pour les grandes occasions.
Les 9 autres ont repris du service en groupant les caisses sur deux baladeuses à bogies qui roulent toujours.

Le soir en sortant du boulot, j'allais donner un coup de main pour la soudure ou assemblage des éléments .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue du viaduc coté Giroussens:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On voit bien les trottoirs qui sont en dehors du tablier, d’où la largeur de 2m autorisée et donc interdit aux tracteurs.
Il a été construit pour de la voie de 60 .

à suivre...

j@+

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 10:00, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1975 : La retape du Berliet Crochat

Message  ROUANET le 2013-01-19, 17:07

On est à l'étroit

Avec l'arrivage des Crochats, la gare devient rapidement  trop petite.
La construction du dépôt est en cours par une entreprise de maçonnerie locale .
Dans la halle à une voie  se trouvait :

  • Le Liliput
  • De l’outillage en tous genre
  • Des carburants
  • De l’huile
  • De la peinture.

Enfin bref, on manquait cruellement de place en plus des travaux de construction, le sable et le ciment pour une future Chape  en plus des palettes de moellons.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les travaux de la gare, début d'exploitation ...

Autre vue de la gare, à l’intérieur coté voyageurs,  il fallait  tout refaire rapidement pour effacer les graffitis  et boucher les trous.
Un coup de pinceau au plafond et aux boiseries était réalisé, Seule une lampe suspendue aux fils était présente.
Une estacade en bois pour vendre les billets par la fenêtre  était faite. On ne rentrait pas encore dedans.
Pour passer aux quais  clôturés par un portail métallique type PN,  il fallait contourner le bâtiment ou des bancs ombragés (traverses sur moellons  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] ) étaient présents.
Là, les billets seraient  poinçonnes par le chef de train pour accéder aux voitures ou l’on montait par et sur l’attelage avec des plaques de circulation.


Retape du Berliet...

On avait pensé cela sans savoir exactement. Coté matériel, on va parer au plus pressé et retaper un Crochat :
Ce fut le Berliet qui fût choisi ou seulement la tôle et les batteries étaient à remplacer en dehors d'un bon nettoyage et révision.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Ça y est, le revoilà tout pimpant, il tourne...
Il manquait encore les freins à poser car totalement démunis aux salins devenus inutiles  heu .
Le système était simple :
Aucun sabot présent : c'était  freiné par une sangle en tôle acier souple avec du ferrodo riveté dessus qui serrait mécaniquement par levier un large cylindre monté en deux parties et claveté sur l'axe de l'essieu médian.
Cela freinait ainsi totalement le bogie vu, que tous les essieux étaient relies par des chaines.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Essais ultimes ...

Essais en ligne, la veille de l'inauguration avec les voitures, et le groupe électrogène présent pour assurer les trains de nuit prévus.
Sur les tracteurs un phare avait été posé avec une batterie dans le coffre à outils.
On ne voyait pas à deux mètres mais la sensation de conduire dans le noir était formidable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


On retrouve la rame à la sortie du viaduc terminus provisoire de la ligne en 1975.
Les voitures n'ont pas encore les toitures, des supports en bois tiennent une guirlande de lampes multicolores se balançant.
Déjà quelques pubs sont posées sur les voitures .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

A suivre...

jb@+

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 10:45, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  TOSQUE Jean-Louis le 2013-01-19, 17:33

Merci de nous relater cette épopée! Un touristique dans le Midi Toulousain, ce n'était pas gagné!
TOSQUE Jean-Louis
TOSQUE Jean-Louis
Record 150
Record 150

Masculin
Nombre de messages : 7712
Age : 66
Localisation : LAMAGUERE GERS 32
Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Montplaisir le 2013-01-19, 19:20

Je vois 38 ans après ma participation a enlever les affiches sur la gare... clin d'oeil
Montplaisir
Montplaisir
Record 150
Record 150

Nombre de messages : 7674
Date d'inscription : 05/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  intermodalite le 2013-01-19, 20:16

J'en ai la larme à l’œil. La force de la passion et il en restera un monument pour l'histoire.
Merci à vous tous de votre persévérance.


intermodalite
Posteur Mordu
Posteur Mordu

Masculin
Nombre de messages : 1372
Age : 65
Localisation : Transpyrénéen Oriental
Date d'inscription : 07/01/2007

http://www.intermodalite.com

Revenir en haut Aller en bas

default 1974 : Inauguration du 7 juillet

Message  ROUANET le 2013-01-20, 15:33

Remets toi Robert il fallait le faire ...

Enfin l'inauguration le 7 juillet 1975...

Enfin le 7 Juillet 1975, les autorités arrivent en gare : Plusieurs discours ont lieu pour fêter cet événement.
La presse écrite, la fanfare et gendarmerie  ainsi que tout le village sont présents .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

ca y est le ruban va être coupé...
La fanfare entame la Marseillaise, c’est fait, la foule nombreuse applaudit.
Les autorités prennent place dans le train vite saturé, il y a même des gens debout.
Sur les quais et dans la gare c’est noir de monde.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Apres le coup de sifflet le train donne des coups de trompes et démarre doucement avec le Crochat en tête.
Un deuxième train avec le Liliput et des wagons plats de chantier ou montent des membres,   va suivre a vue  le train inaugural.
La gendarmerie assiste le PN debordé envahi de badauds, le train se fraye un passage dans la foule.
En ligne, on ne roule pas vite pour apprécier cet instant.
En arrivant au viaduc, encore du monde venu de la commune voisine, le viaduc est envahi et vu sa largeur,  le train roule au pas a coups de trompes de voie prêtée par les taupiers de Lavaur.
Un membre pompe en cabine à côté du mécano :  c’était folklo.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

L'après-midi, les allers et retours n'arrêtent pas : Un monde fou emprunte le train...
On avait que 60 places dispos fallait attendre 40 minutes au moins, pour nous on se relayait à chaque train pour savourer ces premiers instants.

Il faisait une chaleur épouvantable, peu importe, on assurait, le matériel chauffait également le Crochat et le Liliput ne chômaient pas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Enfin après une accalmie de fin d'après-midi, on avait du mal a se remettre de ce succès.
Bon c'était pas tout, la fête foraine battait son plein, et il restait les deux trains de nuit à assurer.
Après un bref souper, fallait recommencer, la foule attendait devant la gare avec les billets, la nuit commençait à tomber.

21h30 : Départ du premier train, avec le groupe pétaradant pour fournir l'énergie et c'est la liesse encore.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Enfin tardivement, le matériel rentrait au dépôt,  les membres encore présents étaient fatigués et satisfaits de cette première journée d’exploitation.
Le lendemain fallait travailler...

Une autre vue des trains de nuit :
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 13:23, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Fabrice le 2013-01-20, 18:12

Vraiment merci de nous faire partager ces trésors et cette histoire ...
En 74, il ne devait pas se poser beaucoup de voies nouvelles...
et encore moins à cet écartement.
Bravo

Fabrice
Expéditor
Expéditor

Masculin
Nombre de messages : 2270
Age : 55
Localisation : Bayonne
Date d'inscription : 29/01/2012

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Montplaisir le 2013-01-20, 18:38

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Oui, oui, polyvalent: chef de train, conducteur, garde barrières... content Me voila donc ce jour là garde barrières, tache reprise par mon père...
Montplaisir
Montplaisir
Record 150
Record 150

Nombre de messages : 7674
Date d'inscription : 05/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  TOSQUE Jean-Louis le 2013-01-20, 20:14

Il faut saluer l'investissement de toute cette équipe et de la pugnacité qui a permis de construire intégralement un Touristique de qualité!
UN grand coup de chapeau à tous pour partir de rien et réaliser un vrai projet cheers
Etre dans une assos, c'est du travail, mais là je mesure tout ce qui a pu être effectué! cheers
TOSQUE Jean-Louis
TOSQUE Jean-Louis
Record 150
Record 150

Masculin
Nombre de messages : 7712
Age : 66
Localisation : LAMAGUERE GERS 32
Date d'inscription : 12/04/2011

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Invité le 2013-01-20, 20:23

Splendide rétrospective ! Bravo JB.

Quant à Montplaisir ... tu n'avais pas de ventre à l'époque ! (OK je sors ...)

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default 1975 : Nouveau tracteur : Le Campagne

Message  ROUANET le 2013-01-20, 20:34

Et oui, tu allais nous quitter pour la capitale pour faire ton nouveau boulot  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .
On est toujours polyvalents, il y a même maintenant des formations de base pour les jeunes : tracteur Raco deux temps et  la premiere voiture a bogies Baguley d'origine Anglaise du reseau avec sieges reversibles et frein a vis ;
C'est vrai que ton pere l'a fait quelques fois par tous les temps, il y avait meme le chien qui  le suivait partout
;ahh c'est bon ces souvenirs vécus.

Nouveau tracteur...

Toujours en quête de matériel un membre nous cède une pièce de musée qu'il avait chez lui et le sortait de temps en temps dans son jardin de Nérac :

Un Tracteur Campagne deux cylindres essence :


  • Mélange avec du pétrole car trop riche et ça chauffait
  • Moteur refroidi a eau avec un radiateur tubulaire et hélice
  • Allumage par magnéto
  • Démarrage manivelle.

Il marchait très bien mais chauffait beaucoup se transformant en machine a vapeur.
Une pièce exceptionnelle pour le musée...

Moteur du campagne ,
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Il assura que quelques rares trains

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le revoilà a st lieux dans la gare qui renaissait, des fleurs et arbres avaient étés plantés  et les barrières repeintes.
On avait aussi acheté d’occasion un tracto-pelle poussif qui nous rendait d’énormes services.
On commençait à s’équiper tant bien que mal.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

le revoici chez son propriétaire avec un bout de voie ainsi que la voie en fond pour autres échelles .

Retour à l'Index
jb@+


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 13:44, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1976 : L'année commence bien

Message  ROUANET le 2013-01-21, 10:53

L'année suivante, on s'agrandit...

Vue générale de la gare en 1976 :
Du matériel était arrivé :

  • La première vapeur Decauville,
  • Un deuxième tracteur Raco venu de Suisse
  • Le tracteur Rhurthaler
  • La balladeuse Anglaise
  • Une remorque des tramways de Toulouse qui nous servait comme cambuse.

Le dépôt ainsi que la gare étaient opérationnel avec trois voies abritées fallait pas être gros pour passer entre.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Tracteur Raco en cours de peinture, il apportera une aide précieuse dans l'exploitation  et trains de travaux.
Ils roulaient souvent en jumelage mais enfumaient copieusement les voyageurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Vue de la gare et aménagements cote voyageurs.
Coté village, ça avait bougé par la  construction d’un parking  et busage d’un fossé.

Autre vue de la gare et du matériel .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Une assoc locale avait monté une buvette avec la vente de vins régionaux : Un plus pour la commune et nos voyageurs.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Cote quais, la 020 Decauville attends des jours meilleurs.
La rame de 10 voitures a maintenant sa toiture.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre vue coté gare des installations de 1976 :

Le travail ne manquait pas : on prolongeait la ligne en espérant arriver au premier évitement actuel.

Mais des travaux de terrassements furent nécessaires afin de modifier une rampe pour traverser le chemin venant de Giroussens qui, au fil du temps, avait été modifié.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


La ballade continue...


1976, il nous manque de la place, comment faire pour le futur dépôt et musée?  
Chose faite, on devient propriétaire d'un premier terrain vendu par le maire , on pose une aiguille et voilà déjà un garage supplémentaire pour le matériel de travaux.
Par la suite on achètera un garage métallique pour y mettre le carburant et outils.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Les saisons passent avec de plus en plus de visiteurs.
On commence a être connu, quelques articles de presse favorisent cet élément, de plus on prospecte ici ou là pour des groupes.
Le second Crochat est remis en marche : on a enfin une réserve sure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre vue des compos d'antan avec une voiture a bogies et essieux :
Nous refoulons toujours les rames car on arrive pas encore à l'évitement actuel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 14:41, édité 1 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Olimac le 2013-01-21, 11:07

Ça a l'air sympa ce train ! Je ne connaissais pas !
(la honte ! !! rigol )
Olimac
Olimac
Record bleu
Record bleu

Masculin
Nombre de messages : 5309
Localisation : dans le Sud Express 313
Date d'inscription : 15/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

default 1977 : Un nouveau tracteur : le Hartz

Message  ROUANET le 2013-01-21, 11:33

Bientôt 2015 ...

Faut venir Camilo...

On a grossi bientot 40 ans, qui seront bien fêtés, ca se prepare déjà...

C'est devenu au fil du temps une PME a gérer.
On a maintenant des saisonniers et un salarié toute l'année, fini la rigolade avec les nouvelles normes europennes de securité :

Faut garder dans l'esprit que l'on transporte du monde si petit que l'on est , faut filer droit coté exploitation, la securite est primordiale et le risque zero n'existe pas.

Des formations sont faites dans ce domaine aupres des membres chaque saison, mais on passe toujours des bons moments surtout autour de la table  [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image].

De plus le matériel est devenu rare à trouver, vu la concurrence internationale.

Le manque de jeunes motivés se fait de plus  en plus sentir, on se fait vieux et on voudrait bien que la relève arrive pour leur passer ce patrimoine et savoir faire.

Les crises successives n'arrangent rien et se font sentir par le manque potentiel de voyageurs sur tous les reseaux, faut toujours esperer .

Suite de l'histoire


1977 : Tracteur Hartz chez son ex propriétaire en 60, monocylindre Diesel 2 temps, 2 vitesses.
Il a assuré quelques trains de travaux mais il était désepérément trop lent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]



jb@+


Retour à l'Index
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Olimac le 2013-01-21, 11:53

Il faudra en parler JB, autour d'une table ! clin d'oeil
Olimac
Olimac
Record bleu
Record bleu

Masculin
Nombre de messages : 5309
Localisation : dans le Sud Express 313
Date d'inscription : 15/11/2006

Revenir en haut Aller en bas

default 1978 : Les saisons s’égrènent

Message  ROUANET le 2013-01-23, 10:25

Les saisons s'égrènent, le trajet s'allonge...

1978 : La Voiture Baguley à sièges réversibles nous a rendu bien des services.
La voila en attente de démontage.
Vu son état de boiseries lamentables et sa faible capacité, seuls les bogies reprendront du service sous un autre châssis.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Des Crochat en gare attendant leur remise en état.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1978 : La plateforme en rampe est finie.
La voie est posée en rails en éléments jusqu'au chemin et même le franchit : on est presque arrivé à l'évitement.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Et enfin, la voie arrivait enfin à l'évitement de Giroussens : On y retrouve le Tracteur Raco et sa Voiture Baguley.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

jb@+

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-29, 14:52, édité 2 fois (Raison : Remise des liens)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  franzi51 le 2013-01-24, 22:31

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] excellent !!

franzi51
Posteur Mordu
Posteur Mordu

Masculin
Nombre de messages : 1223
Age : 46
Localisation : marne
Date d'inscription : 10/11/2009

Revenir en haut Aller en bas

default 1979/80 : RVB de la gare au viaduc et construction des châssis des futures balladeuses

Message  ROUANET le 2013-01-25, 10:08

1979 : Retour en arrière avec RVB complet du dépôt au viaduc , fini les rails en éléments devenus obsolètes et trop faibles.
La nouvelle voie de construite avec du rail plus lourd ainsi que du ballast.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le Crochat bleu avait repris du service, Train au départ avec voiture Baguley.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

1980 : On construit les baladeuses en plein air devant le dépôt.
Voici le chaudron de la voiture 41 en construction.
Entre temps dans le dépôt, un gros tour avait été acheté pour confectionner des pièces.
Bon côté anecdotique, on faisait souvent disjoncter le transfo du village, le mettant dans le noir :
C’était soudure ou tournage mais pas les deux  vu qu’on était en fin de ligne [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Même année, enfin on arrive à l'évitement qui va nous permettre la remise en tête et une meilleure sécurité.
En ligne, voici un essais du chaudron pour tester les nouveaux bogies faits main, c'était la suspension qui nous préoccupait pour la tare des ressorts.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Crochât et sa rame bien remplie à la sortie du viaduc, vue de la cabine .
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

De l'évitement à l'entée de la forêt, il n'y a qu'un pas vite franchi.
Ici terminus entrée foret. Il reste un gros travail de nettoyage de la plateforme, la nature ayant repris ses droits.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La voie est enfin posée définitivement, ce train est à ce terminus.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La voie après le viaduc en 7Kg et ses fameuses courbes.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Autre vue de la voie en éléments.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Premiers rails et traverses pour le RVB afin de remplacer le 7Kg.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Préparation pour la dépose des rails de 7Kg, on coupe à la tranche les boulons des éclisses.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Dépose des éléments de 7Kg.
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]


jb@+

Retour à l'Index


Dernière édition par ROUANET le 2017-06-30, 08:07, édité 20 fois (Raison : rajout d'images)
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4248
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Montplaisir le 2013-01-25, 10:25

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Mon père, chef de train, assurant les opérations de "coupe" sur l'attelage  clin d'oeil  à l’évitement de Giroussens.
J'avais fait un panneau en tôle "GIROUSSENS", les chasseurs du coin m'y ont fait des trous dedans comme en Corse... grrrr
Montplaisir
Montplaisir
Record 150
Record 150

Nombre de messages : 7674
Date d'inscription : 05/01/2007

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Naissance et Histoire magique des CFTT (de 1974 à 2017)

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 13 1, 2, 3 ... 11, 12, 13  Suivant

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum