X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Aller en bas

default X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  papybroussard le 2015-10-17, 00:58

Comme de nombreuses autres circulations spéciales mises en marche sur ou autour de la ligne des Causses depuis le début de l’année, les 10 et 11 Octobre dernier, l’ X-2403 des CFHA se frottait aux rampes caussenardes.

Ce magnifique « 600 chevaux », dans sa somptueuse robe rouge et crème, est venu animer la ligne au cours d’un long voyage l’amenant de Clermont-Fd à Nevers par Neussargues, Le Monastier, Mende, La Bastide, Nimes, Sète, Béziers, Millau, Neussargues, Clermont-Fd, St Germain des Fossés et Moulins.
Ne pouvant me résoudre à ne pas venir voir et écouter cet autorail, dès le vendredi matin, je partais de Bordeaux à 09H45 avec armes et bagages direction Rodez via… Montauban ! Ce point de correspondance m’a surpris initialement, mais aucune correspondance n’était proposée à Toulouse dans cette tranche horaire. L’autocar semblant être l’avenir du train, autant s’y habituer progressivement et me voilà donc parti pour Montauban afin de prendre le car pour Rodez.

A l’arrivée sur le parvis de la gare de Montauban, la correspondance est bien là ; par contre, le véhicule stationné devant la gare est à l’autocar ce que la « pépette » sans permis est à l’automobile : un ersatz à la forme indéfinissable qui amène plus de questions sur les capacités réelles de l’engin que de confiance sur la qualité du voyage… Je suis cependant de mauvaise foi : ce parcours routier via Caussade et Villefranche de Rouergue se sera finalement déroulé sans encombre et avec une ponctualité parfaite !

Puis, fidèle à mon habitude, récupération d’une voiture de location à la gare et direction St-Flour pour la première nuit d’hôtel.

Au passage, arrêt à l’entrée de Chirac pour photographier, à 16H20, l’Aubrac Clermont-Fd – Béziers composé d’un AGC X-76500 Auvergne.

Puis, arrêt dans le village de Chirac pour déambuler dans les venelles et profiter de l’Eglise St Romain (ancien prieuré du XIIème S.). Ici, comme à Marvejols, le patrimoine est certes très bien préservé, mais pas du tout mis en valeur à cause de l’abondance de véhicules stationnés de toutes parts. Quel dommage face à de tels édifices, places, …

Ensuite, direction Marvejols, ville royale et Capitale du Gévaudan depuis le XIVème Siècle, sous Philippe IV le Bel. La ville est également fortifiée, toujours au XIVème S., lors de la Guerre de Cent Ans.
Bien entendu, la Collégiale Notre-Dame de la Carce (XVIIème S.) est en bonne place parmi les édifices à découvrir.
Au gré des déambulations, il est également possible de croiser, Place des Cordeliers,  la bête du Gévaudan représentée par Emmanuel Auricoste au milieu du XXème S.
Mais c’est Place de Soubeyran que le Gévaudan vient prendre appui sur le Béarn qui m’est si cher : en effet, ce même Emmanuel Auricoste y a immortalisé, sous la forme d’une statue aux allures modernes, le Roi Henri IV. Sa présence ici pourrait surprendre, mais il ne faut pas oublier que Marvejols, dès le XVIème Siècle, se convertit au protestantisme et prend fait et cause pour Henri III de Navarre avant même qu’il ne devienne Henri IV, Roi de France et de Navarre… Dans la deuxième moitié du XVIème Siècle, la ville est assiégée et mise à feu et à sang par le Duc Anne de Joyeuse et ses troupes, menant une lutte acharnée contre les Protestants.
Henri IV, touché par le soutien des Marvejolais et les évènements qu’ils venaient de subir, fit reconstruire la ville dès le début du XVIIème Siècle en y faisant notamment ériger les trois portes toujours visibles aujourd’hui : Porte de Chanelles, Porte Soubeyran et Porte Théron.

Après avoir profité de ce patrimoine, il est grand temps de partir rejoindre l’hôtel à St-Flour afin d’être à pied d’œuvre dès samedi matin pour immortaliser le X-2400 aux Rioux, sur la commune d’Andelat.

Samedi matin, grosse frayeur : au réveil, tout le paysage est enveloppé d’un épais brouillard. Aïe, ça commence mal ! Bon, l’autorail ne passant pas avant 10H20 aux Rioux, le brouillard a encore le temps de se dissiper, croisons les doigts (pas facile à faire en conduisant…). Finalement, ce ne sera pas le cas et c’est sous un voile de brume, accompagné par deux autres ferroviphiles, que je regarde passer le U-600 ronronnant et fumant.

Prochaine étape, Aumont-Aubrac afin d’immortaliser la Z-7300 St Chély – Béziers depuis le tunnel situé à la sortie sud de la gare. Juste avant Aumont, le brouillard se dissipe enfin et laisse apparaître un magnifique ciel bleu gorgé de soleil.

11H45, l’automotrice se présente et parade sous mes objectifs dans la tranchée précédent le tunnel.
Sans plus attendre, je retraverse le bourg afin de photographier l’X-2400 vers 12H10 avec les prairies de l’Aubrac en arrière-plan. Ici aussi, d’autres amateurs viennent grossir les rangs pour attendre la star du moment et c’est avec plaisir que nous engageons un brin de conversation.

Le point de vue suivant, que je ne veux pas louper, se situe sur la ligne de Mende : à Chanac. Le mur de soutènement précédant la gare est plutôt sympathique et le paysage alentour, avec les immenses forêts de sapins, est représentatif de ce secteur. De plus, je n’ai jamais eu l’occasion de photographier quelque matériel que ce soit entre Le Monastier et Mende. Je compte donc bien profiter de ce splendide autorail pour profiter de ce cadrage.

A 13H10, le 2403 passe devant moi à tour de roues et traverse la gare de Chanac, à l’aspect fantomatique, à vitesse réduite afin de laisser au PN de sortie de gare le temps de se fermer automatiquement.

Il est alors temps de remonter au-dessus de Mende afin de photographier la relation TER Nimes – Mende qui passera à Allenc aux alentours de 15H. Au passage, la traversée de Mende s’avère épique, la circulation étant totalement bloquée par une quantité impressionnante de policiers municipaux afin de laisser passer les convois officiels lors de la venue de Mme Ségolène Neuville, Secrétaire d’Etat chargée des Personnes Handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Lorsque les services de l’Etat parlent de réaliser des économies de toutes sortes dans les frais étatiques, ce genre d’organisation tombe fort mal au vu de la débauche de moyens humains et matériels mis en place dans une ville de cette taille : nous sommes loin, ici, des difficultés de circulation et de sécurité qui pourraient se rencontrer en Ile de France par exemple !!!

A Allenc, le beau temps permet de profiter des paysages où se mêlent le vert profond des sapins et les couleurs chaudes des essences à feuillage caduc. L’église St-Pierre (XIIème Siècle) trône fièrement au milieu du village et présente la caractéristique, typique de ces charmantes petites bourgades, de voir son entrée entravée par une barrière en bois qu’il faut soigneusement écarter et remettre en place lors de chaque passage afin d’éviter que les bovins ne viennent se mettre au frais dans l’édifice.

15H05, passage de l’AGC qui, à son arrivée à Mende, libèrera la voie pour le X-2400 jusqu’à La Bastide-St Laurent.

Pour l’autorail spécial, le cadrage choisi est tout naturellement le plateau de Larzalier avec son immense courbe faisant faire demi-tour à la voie avant de s’engager dans la gigantesque galerie pare-congères qui précède le village. C’est à 16H10 que l’X-2403 viendra parader sous les objectifs des nombreux passionnés venus immortaliser l’instant.

Puis, c’est le retour vers Séverac où m’attend ma deuxième nuit d’hôtel. Au retour, pour les mêmes raisons qu’à l’aller, interruption totale de trafic pendant une vingtaine de minute lors de la traversée de Mende…
Suivie d’une halte à Chanac afin de visiter le bourg, associé, pour moi, aux souvenirs de la maison d’éditions La Régordane qui y était implantée voilà bien des années !!!
Chanac est surplombée par un magnifique donjon, vestige de la forteresse médiévale érigée à la fin du XIIème Siècle et au début du XIIIème et brulée lors de la Révolution Française.
En plongeant du donjon vers la ville, on retrouve le deuxième vestige de cette ancienne forteresse : une splendide tour horloge.
Autre point fort de l’architecture chanacoise : l’Eglise St Jean Baptiste (ancien prieuré bénédictin fondé au XIIIème Siècle) et son maître-autel provenant de la chapelle, aujourd’hui disparue,  des Evêques de Mende située au cœur de l’ancienne forteresse de Chanac.

La journée dominicale, traditionnellement moins riche en trains, commence par une marche de Séverac jusqu’aux champs faisant face au village de Lapanouse et au château de Loupiac (XIII ème S.). De ce point de vue dominant les environs, le soleil me permettra de photographier, vers 09h45,  le premier mouvement de la ligne Séverac – Rodez : le TER 870122Millau – Rodez.
Puis, direction le Col de Lagarde où je prendrais le temps de savourer les paysages au cours d’une heure et demie de marche avant le passage de l’Intercités Béziers – Clermont-Fd à 12H10. Ce train est désormais fidèle à ses AGC X-76500 depuis l’interdiction de circulation qui frappe les X-73500 sur une partie de la ligne des Causses.
Rejoins par les mêmes amateurs que la veille, avec qui j’ai à nouveau le plaisir de converser, nous profitons, vers 13H35, de l’X-2403 qui remonte gaillardement, sous un magnifique ciel bleu, la rampe depuis Séverac-le-Château.

Il est maintenant temps de regagner la gare de Rodez, non sans avoir marqué un arrêt aux alentours de la commune de Mézérac afin d’y saisir, vers 14H20, le passage de l’autorail Rodez – Millau.

Puis, à 16H28, départ de Rodez, non pour Bordeaux, mais pour Turenne, aux portes de la Corrèze, afin de passer quelques jours en famille.

A cette occasion, du reste, nous avons pu aller visiter un parc récemment ouvert à Seilhac (19700) par un couple de passionnés de chemins de fer, M. et Mme Porté. Un ensemble de lignes de chemins de fer au 1/32ème permet à des trains américains et suisses de sillonner un parc de 3000 m² dans un décor réaliste. Quel plaisir de voir évoluer des rames inox de l’Amtrak ou une Crocodile suisse au milieu de cascades, de zones d’habitation ou d’ouvrages d’art audacieux.
Pour ceux que cela intéresserait, voici les coordonnnées de ce parc d’animation :
Les petits trains de Seilhac – Rue de la Brégeade – 19700 Seilhac – 06.19.71.80.56
Site internet : www.lespetitstrainsdeseilhac.com

Vous trouverez ci-après le lien vers la vidéo you tube :


Amitiés, Jérôme.
papybroussard
papybroussard
Posteur Méritant
Posteur Méritant

Nombre de messages : 769
Age : 41
Localisation : Pau
Date d'inscription : 21/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

default Re: X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  ROUANET le 2015-10-17, 08:05

cheers E X E L L E N T !! Super reportage et narration du périple ,encore merci.

jb@+
ROUANET
ROUANET
Record Orange
Record Orange

Masculin
Nombre de messages : 4211
Age : 70
Localisation : Banlieu Nord-Est Toulousaine
Date d'inscription : 11/03/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  Invité le 2015-10-17, 09:09

Très beau travail encore ! cheers

Invité
Invité


Revenir en haut Aller en bas

default Re: X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  ribes patrick le 2015-10-17, 13:10



Salut Jérome.

Magnifique reportage.

Encore quelques circulations spéciales,et tu pourras éditer un bouquin....

à tôt bien....

P.
ribes patrick
ribes patrick
Posteur Mordu
Posteur Mordu

Masculin
Nombre de messages : 1345
Age : 55
Localisation : Mazamet (81)
Date d'inscription : 26/05/2013

Revenir en haut Aller en bas

default Re: X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  papybroussard le 2015-10-17, 22:28

Bonsoir,

Merci à vous trois.

Quant à éditer un livre, j'en suis bien incapable... content De toute façon, y aura-t-il encore des trains spéciaux sur les Causses? Mon coeur aimerait que ce soit le cas. Mon esprit craint l'inverse... Par contre, si le coeur l'emporte, quitte à rêver, se pourrait-il que nous y revoyons rouler un jour un X-4200 (je ne pense pas que celui de l'AGRIVAP ait encore son agrément, vu le nombre d'années que je ne l'ai pas recroisé sur le RFN...) ou un X-3800 (je ne sais pas s'ils peuvent rouler sur cette ligne , en tout cas, je ne crois pas y en avoir jamais vu en photos...).

En attendant, je suis revenu, dès aujourd'hui, sur mes terres de coeur, un petit peu mises de côté pour la bonne cause caussenarde! Biarnès cap e tot cheers

Amitiés, Jérôme.
papybroussard
papybroussard
Posteur Méritant
Posteur Méritant

Nombre de messages : 769
Age : 41
Localisation : Pau
Date d'inscription : 21/07/2013

Revenir en haut Aller en bas

default Re: X-2403 des CFTHA - week-end des 10 et 11 Octobre 2015

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum