Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  Ferrovi11 le 2016-03-06, 12:38

ROUANET a écrit:

Question logique effectivement ,la panne non assez rare mais il y a aussi la fourniture d'energie a la rame relativement gourmande, sur des rames plus longues en UM  comme un BX Nantes par expl; on m'a dis lors d'un accompagnement qu'un servait au chauffage et clim et l'autre a la traction,selon la demande, Andre ou autre forumeur peut tu confirmer mes lignes.

jb+

Ah, je comprends bien maintenant! Merci! clin d'oeil

Ferrovi11
Expéditor Elite
Expéditor Elite

Nombre de messages : 2953
Date d'inscription : 12/06/2015

http://Degareenligne.canalblog.com

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  SSP le 2016-03-06, 13:55

Superbe les photos ! On en veut d'autres clin d'oeil

Merci pour les explications sur la Double traction.




SSP
Postamateur
Postamateur

Nombre de messages : 278
Date d'inscription : 20/12/2015

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  nefalko le 2016-03-06, 16:10

Superbes photos....
Pour le Parisien, La compo est la meme d'Albi a Brive. Les 67400 sont en UM uniquement pour des raisons de fiabilite et de disponibilite sur Le secteur en cas de panne. En effet, c'est le seul train sur le secteur equipe de 67400. Ces engins qui sont donc utilises entre Rodez et Brive, sont geres par clermont et entretenus par Bordeaux.... scratch Ainsi,il arrive malheureusement que les voyageurs doivent terminer ou debuter leur voyage en 73500 de ou jusqu'a Brive.
Les superbes compo presentees en debut de fil etaient generalement des trains de peletin. Le diocese de l'Aveyron en organisait jusqu'a 3 le meme jour! Un origine Millau et 2 origine Rodez dont un via Capdenac et villefranche. Un des derniers pelerins  sur Le secteur etait tracte par un DT 66000/67400. Heureusement la VO144 n'existait pas et les vehicules hors quai n'etaient pas problematique...

Frederic

nefalko
Posteur Méritant
Posteur Méritant

Nombre de messages : 646
Date d'inscription : 23/05/2009

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  André 30 le 2016-03-06, 19:23

ROUANET a écrit:
un servait au chauffage et clim et l'autre a la traction,selon la demande, Andre ou autre forumeur peut tu confirmer mes lignes.jb+
Pour faire simple et partant du cas qu'il s'agit d'un convoi voyageurs composé de voitures Corail, dans le cas d'une UM (diesel ou électrique), seul l'engin de tête dit "engin menant" assure à la fois l'alimentation électrique de la rame et la traction de la rame, le second engin dit "engin mené" concourt uniquement à la traction.
André 30
André 30
Posteur Mordu
Posteur Mordu

Masculin
Nombre de messages : 1257
Age : 69
Localisation : Alès - Peniscola
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  André 30 le 2016-03-06, 19:48

nefalko a écrit:
Les superbes compo presentees en debut de fil etaient generalement des trains de peletin. Le diocese de l'Aveyron en organisait jusqu'a 3 le meme jour! Un origine Millau et 2 origine Rodez dont un via Capdenac et villefranche. Un des derniers pelerins  sur Le secteur etait tracte par un DT 66000/67400...
En 2001, j'ai assuré un "pèlerin" entre Millau et Rodez avec l'UM 167412+167418 de Bordeaux remorquant 6 VSE.
Plus "comique", l'année suivante, j'ai assuré sur l'étape Marvejols-Rodez, un pèlerin Langogne-Lourdes via Mende-Sévérac le Château avec une UM+DT composée des 66055+66130 de Toulouse + 467410 (un Fret) de Nevers tractant 11 voitures dont 1 "Ambulance". Le 67400 devant climatiser la rame, il devait obligatoirement être attelé devant le convoi. Donc, double "impasse" des locos à Marvejols puis à Sévérac. Gros problème quand je me suis retrouvé tout seul à Sévérac pour conduire 3 engins, le biterrois conduisant les 66000 n'ayant pas la connaissance de ligne SVC-RDZ. Il a quand même accepté d'aller jusqu'à RDZ mais en passant "derrière" (donc sur l'engin en DT, en l’occurrence le 67410). Mais re-hic à RDZ, quand, avec 3 engins en tête, il n'y avait qu'un capdenacois pour nous "relever". J'ignore comment le problème a été solutionné......, la conscience professionnelle a des limites.
André 30
André 30
Posteur Mordu
Posteur Mordu

Masculin
Nombre de messages : 1257
Age : 69
Localisation : Alès - Peniscola
Date d'inscription : 07/12/2012

Revenir en haut Aller en bas

default Re: Corail entre Toulouse et Tessonnières années 80

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 2 sur 2 Précédent  1, 2

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum